La migration des artistes au temps du Caravage

Saint Pierre délivré par l’ange, 1616-1618, Staatliche Museen zu Berlin, huile sur toile, 129x179cm. Source : Wikimedia Commons

Clair-obscur flamand de Rubens, clair-obscur méditerranéen du Caravage : deux techniques, deux styles, qui ne sont pas nés simultanément, comme par miracle, aux deux extrémités de l’Europe, mais au fil d’une longue période d’influence artistique. En effet, entre 1600 et 1630, pas moins de six cents peintres flamands et néerlandais se sont installés à Rome, y apportant leurs techniques, et se nourrissant de l’extraordinaire inventivité formelle du Caravage (1571-1610) et des caravagesques. Dans le cadre des nombreuses conférences sur les Pays-Bas organisées par le Festival de l’Histoire de l’Art, et en préparation de l’exposition « Le Caravage et les peintres du Nord » qui se tiendra à Madrid en 2016, le prof. dr. Gert Jan van der Sman a présenté, ce vendredi 29 mai, le résultat de ses recherches sur les migrations des artistes flamands et néerlandais en Italie au temps du Caravage. L’étude de ces voyages s’inscrit dans une perspective historiographique récente, consistant à s’appuyer autant sur la dimension matérielle de l’installation de ces artistes en Italie, que sur la transformation des modèles et techniques du Nord face à l’influence esthétique du Caravagisme. Que recherchaient les peintres du Nord qui ont fait le voyage en Italie ? De quelle manière s’y établissent-t-ils ? Pour répondre à cette question, G. J. van der Sman s’est intéressé plus particulièrement au parcours italien de trois Néerlandais : Paul Bril (1554-1626), Gerard van Honthorst (1590-1650) et Dirck van Baburen (1595-1624). L’attraction magnétique de Rome ne constitue pas le seul facteur de l’établissement des artistes du Nord en son sein : le développement d’une économie de consommation est extrêmement propice à la création et l’échange de biens artistiques, à une époque où le métier de peintre n’y est soumis à aucune restriction ou réglementation. Le marché de l’art repose sur les commandes religieuses, toujours très importantes au XVIIe siècle, auxquelles les artistes accèdent en intégrant les académies des paroisses les plus influentes d’Italie. Mais un réseau parallèle de commandes se développe, soutenu par de nombreux intellectuels, scientifiques et marchands avides des nouveautés apportées par les flamands et de leur facilité à assimiler les modes et les techniques de leur territoire d’accueil. Si la moitié des artistes formés à Utrecht font le voyage en Italie, mais retournent chez eux pour bénéficier de bonnes perspectives de travail, Paul Brill, rattaché à l’académie de Saint Luc, demeure jusqu’à sa mort à Rome, et fait fortune grâce à sa connaissance des mécanismes du marché de l’art et sa maîtrise de la peinture de paysage, genre très peu pratiquée en Italie. Ses paysages réalisés sur des plaques de cuivres facilement déplaçables constituent un apport du Nord à la peinture italienne. Gerard van Honthorst fut dans son œuvre extrêmement influencé par l’école caravagesque, comme on peut le voir dans sa Délivrance de Saint Pierre (en illustration). Si les dessins préparatoires de cette œuvre reflètent la tradition néerlandaise de l’iconographie de cette scène des Actes des Apôtres, le recadrage de l’œuvre finale témoigne d’une influence caravagesque, se concentrant sur les personnages, et notamment l’incrédulité et l’étonnement de Saint Pierre. Ce tableau retrace selon G. J. van der Sman le mouvement général des peintres du Nord lors de leur arrivée en Italie : amenant avec eux leurs traditions techniques et esthétiques, ils intègrent avec une particulière rapidité les innovations formelles et esthétiques de leur territoire italien d’accueil.

Tess Martin & Marius Muller.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s